Sangen ou les trois origines


Un petit détour par un concept de l'Aïkido : SANGEN qui pourra peut-être vous inspirer.

Sangen veut dire les "trois origines", représentées par trois figures géométriques : cercle, triangle et carré. C'est un symbole du Bouddhisme zen et du Shintoïsme.

Morihei Ueshiba expliquait que "le seul moyen d'expliquer l'Aïkido était de dessiner un triangle, un cercle et un carré." Symboliques, ces figures géométriques ont plusieurs significations.




Au niveau spirituel :
Le triangle est "l'âme commune" ; le cercle, "l'âme agitée et vigoureuse" ; le carré, "l'âme harmonieuse et l'âme heureuse."

Au niveau technique :
Pour O'Sensei, techniquement, "le triangle engendre la génération d'énergie et l'initiative ; c'est la posture physique la plus stable. Le cercle symbolise l'unité, la sérénité et la perfection ; il est la source illimitée des techniques. Le carré est la forme et la stabilité, à la base de la mise en œuvre du contrôle."

Au niveau des formes de pratiques :
Ici, comme souvent en Japonais, le premier terme cité est celui dont le concept est le plus difficile à saisir, ou le principe le plus dur à mettre en oeuvre. Ce terme est celui sur lequel est mis l'accent car est donné en premier le but à atteindre.

Le triangle est l'état gazeux (Ryutaï ou Ekitaï), la forme de pratique la plus élevée et dont vous trouverez des exemples dans certaines vidéos d'O'Sensei.Le cercle est l'état liquide (Jutaï), c'est à dire une pratique en souplesse et en harmonie avec le partenaire, faite de douceur et de relâchement. Le carré est l'état solide (Gotaï), il s'agit alors d'une pratique statique, avec un corps non assoupli voire dur. C'est souvent la pratique des débutants.


Pour terminer, un court texte de Morihei Ueshiba :

Dans l'art de la paix, nous n'attaquons jamais. Une attaque est la preuve d'une perte de contrôle.

Ne fuyez jamais devant toute forme de défi, mais ne tentez pas de supprimer ou de contrôler un ennemi de façon non naturelle. Laissez l'attaque arriver comme elle vient, et fusionnez avec elle.

Ne poursuivez jamais un adversaire. Redirigez chaque attaque et tenez-vous fermement derrière elle.

Ne regardez pas les yeux de votre adversaire. Il pourrait voir en vous.

Ne fixez pas votre regard sur son sabre. Il pourrait vous impressionner.

Ne vous focalisez sur votre adversaire en aucune façon. Il pourrait vous absorber votre énergie

L'essence de l'entraînement est d'amener votre adversaire dans votre sphère. Ainsi vous pouvez rester à l'endroit où vous êtes.

Même le plus puissant des êtres humains ne possède qu'une sphère de force limitée. Tirez-le à l'extérieur de cette sphère pour l'emmener dans la vôtre, et sa puissance s'évanouira.

Dans le Chi Sao et donc le Wing Chun qui est enseigné par Thierry Cuvillier, Thierry rappelle souvent qu'il n'a jamais entendu Lo Man Kam conseiller d'attaquer ou de se précipiter, bien au contraire. Nous pratiquons un style où se mettre en sécurité est la priorité. Nous essayons de contrôler la structure de l'adversaire grâce au contact de nos bras, et profitons des opportunités quand elles se présentent. Dévier est mieux que résister.
Il y a beaucoup dans ce court texte pour inspirer notre propre pratique ...