L'énergie du coude 詠春「踭(肘)底力」

Le concept de "force du coude" en Wing Chun

La puissance n'est en fait pas générée via l'articulation du coude, mais se réfère au vecteur Force généré sous le coude. Pendant le Chi Sau, pousser avec les avant-bras est une erreur ; essayer d'ouvrir les coudes est tout aussi mauvais.

Pousser avec les coudes, c'est mieux.

La meilleure façon est de projeter mentalement le bout de vos coudes dans l'espace de l'adversaire. Ceci est similaire à la visée pour le tir avec un arc : la trajectoire ainsi visualisée devient le prolongement de la flèche (et donc de vous-même)

Imaginez avoir des lignes de force qui sortent de votre coude et s'étendent vers le bas dans la base de l'adversaire - c'est l'intention recherchée.

(Dr John Fung / Kulo Wing Chun)


Le système de combat Wing Chun utilise des attaques directes pour obtenir un maximum de résultats. Lorsque nous frappons, nous devons penser à diriger notre frappe avec nos coudes et non avec nos mains, car l'accent mis sur les mains crée de la raideur et la raideur ralentit le temps de réaction. Nous ne voulons pas diriger avec notre poing et tirer le coude avec lui - nous préférons de loin diriger avec notre coude, qui pousse notre poing vers la cible souhaitée. Cela vous donnera plus de vitesse et éliminera toute raideur que vous avez dans vos bras lorsque vous frappez.

En Wing Chun, le coude ouvre toujours la voie. Par exemple, dans les formes Chum Kiu et Biu Gee, lorsque le pratiquant exécute une action de couverture, le coude doit ouvrir la voie. C'est parce que le coude est plus proche de la ligne médiane que la main. Une fois que cela se produit, la main sera automatiquement placée dans la bonne position pour se défendre contre une attaque. Si nous réagissons d'abord avec notre main pour protéger le centre, nous aurons plus de chances d'être touchés car il faut plus de temps à la main pour atteindre le centre. De plus, sans une bonne position des coudes, la structure sera également perdue et l'adversaire pourra l'utiliser à son avantage. Le retard dans le temps de réaction et la perte de structure sont contre-intuitifs à l'action directe du Wing Chun.


La position du coude est également directement liée à la puissance du pratiquant. Si nous regardons la première forme, nous pouvons voir comment le coude transfère notre énergie le plus directement du sol à la hanche et au bras en étant correctement placé à une longueur de poing devant le corps et entre l'épaule et la ligne médiane. Le coude, en réalité, relie le bas et le haut du corps, transférant l'énergie nécessaire pour pousser ou frapper un adversaire avec une efficacité et une puissance maximales. Lorsque le coude s'éloigne du corps, le chemin de l'énergie passe de nos hanches à nos épaules, au lieu de garder l'énergie directement des hanches au coude. Une mauvaise position du coude entraîne une perte de puissance, de structure, de vitesse, d'efficacité et conduit finalement à des résultats indésirables. 

En terminant, n'oubliez pas de combattre avec vos coudes et non avec vos mains. C'est une déclaration très générale, mais si vous comprenez à quel point la position du coude joue dans vos mouvements, vous comprendrez ce conseil.


Suivez-nous sur Facebook