Le sens des mots : Wu Wei 無爲

無爲 Wu wei signifie – en chinois – non-faire ou « ne rien faire » : le principe taoïste de l'action dans la non-action

Cela sonne comme une invitation agréable à se détendre ou pire, à tomber dans la paresse ou l'apathie. Pourtant, ce concept est la clé du type d'action le plus noble selon la philosophie du taoïsme - et est au cœur de ce que signifie suivre Dao ou "Voie". Selon le texte central du taoïsme, le Dao De Jing : 'La Voie n'agit jamais mais rien n'est laissé de côté'. C'est le paradoxe du wu wei. 

Cela ne signifie pas ne pas agir, cela signifie « action sans effort » ou « action sans action ». Cela signifie être en paix tout en étant engagé dans les tâches les plus frénétiques afin de pouvoir les mener à bien avec un maximum de compétence et d'efficacité. 

Texte librement inspiré d'un article en anglais de Tim Roettiger :

Wu Wei, rythme et arts martiaux

Les actions ne peuvent exister, ne peuvent être efficaces, sans les espaces : chaque frappe et chaque coup de pied doivent être précédés d'un moment de non-action approprié pour être efficaces. Sinon, on s'agite ... tout simplement.

 

Il faut sentir les moments de "non-action", de non-combat, qui créent l'espace pour prendre l'avantage. Exemple : vous présentez à votre adversaire un certain rythme puis que vous cassez ce rythme. La mise en place du rythme amène votre adversaire à s'attendre à une certaine action, comme une chanson ou un poème où la ligne suivante est facilement anticipée. Ce rythme est rompu lorsque l'action attendue ne se produit pas. A cet instant, le plan de votre adversaire est perturbé ; la confusion et le doute entrent dans son esprit. Sans le savoir, ils vous offrent la possibilité de votre propre attaque. Vous réagissez de manière appropriée, sans hâte. C'est appliquer le concept de wu wei .

Un autre exemple de non-combat est la création du vide. Un espace est créé lorsque, plutôt que d'attaquer, vous utilisez votre mouvement pour créer une distance intentionnelle (espace) entre vous et votre adversaire. Il ne s'agit pas seulement de fuir. c'est plutôt quelque chose d'aussi simple que de ne pas être là lorsque l'attaque de votre adversaire arrive. Ou encore être patient (défendre sans combattre / sans se mettre en danger) jusqu'à ce que l'opportunité d'une attaque, appropriée à vos compétences, se présente.

"Be water my friend" 

Cela s'apparente au concept taoïste de la « voie du cours d'eau ». C'est-à-dire que l'eau n'essaie pas de s'écouler vers le haut. Au contraire, elle coule en descente, laissant les obstacles qu'il rencontre déterminer son chemin, triomphant finalement lorsqu'il atteint la mer, son objectif final. En appliquant cela aux arts martiaux, ce serait la situation où le combattant a progressé au-delà de toute action basée sur sa propre initiative. Ils attendent simplement l'opportunité, puis réagissent de manière appropriée.

Bien sûr, la méthode de combat wu wei la plus exemplaire est de ne pas se battre du tout. Ce que vous souhaitez accomplir, c'est que l'adversaire potentiel commence à se rendre compte que, gagnant ou perdant (quelle que soit la définition de ces termes), il sera blessé et qu'il y a plus à perdre qu'à gagner.

En adoptant le principe du wu wei , une nouvelle porte s'ouvre et la connaissance et la pratique des arts martiaux sont grandement améliorées. C'est un principe qui se cache à la vue de tous, il faut donc changer d'état d'esprit et apprendre à le reconnaître et à l'appliquer.

 


Suivez-nous sur Facebook